L’utilisation du crédit sans justificatif


L’utilisation du crédit sans justificatif

Le crédit sans justificatif est une solution rapide pour plusieurs particuliers recherchant un crédit pour financer leurs projets. Il permet de disposer d’une trésorerie jusqu’à à la hauteur de 35.000 Euros, sans que l’emprunteur soit obligé de justifier ses dépenses auprès de l’organisme de crédit.

organisme-de-credit.jpg

En général, l’emprunteur utilise le crédit sans justificatif pour acquérir des biens de consommation courants comme des équipements domestiques, de voiture, d’électroménager, des travaux de restauration, des vacances ou mariage, etc. Attention à bien recouvrir vos dettes, sinon des Huissiers de justice comme huissiers-biran-audibert.fr pourrait vous poursuivre jusqu’au remboursement.

Qui peut profiter du crédit sans justificatif ?

Le crédit sans justificatif peut être un prêt personnel ou un crédit renouvelable, répondant à des profils d’emprunteurs différents. Le  crédit personnel est destiné notamment à des particuliers qui veulent améliorer leur quotidien et qui veulent une solution adéquate. Par exemple, réaliser un achat personnel avant la fin du mois, aller en vacances ou réparer la maison d’habitation.   Quoi qu’il en soit, le montant du crédit est souvent limité à 21.300 Euros afin de protéger les consommateurs. L’organisme de crédit se soucie en priorité de la capacité de remboursement de l’emprunteur et non de la destination. A cet effet, le dossier de demande doit pouvoir démontrer la capacité de rembourser la somme empruntée. Même les personnes sans emploi ni fiche de paie peuvent actuellement bénéficier du crédit sans justificatif. Plusieurs organismes se sont spécialisés dans telle situation.

Les process pour effectuer un crédit

Malgré la liberté de l’emprunteur d’utiliser son crédit sans justificatif, l’examen de dossier est basé surtout sur les garanties de remboursement. Les conditions d’acceptation de la demande de  crédit sans justificatif  dépendent de quelques critères, par exemple le montant demandé, les modalités de remboursements, les pièces justificatives à l’appui entre autres la copie d’une pièce d’identité, le relevé d’identité bancaire, un certificat de domicile, les trois derniers bulletins de paie pour un salarié ou le dernier avis d’imposition pour un non-salarié ou un retraité. 

bulletin-de-paie.jpg

La première étape consiste donc aux examens des pièces justificatives, puis en cas d’acceptation, la deuxième étape consiste en des signatures des contrats. Le délai de réponse est relatif à la nature de la demande.